Le Restaurant

 

Votre restaurant le Casta à Poligny, possède deux salles pour vous accueillir et une terrasse en été.

 

Idéalement situé au centre ville de Poligny, proche des parkings et de la place des déportés, le restaurant le Casta sera une halte gourmande lors de votre visite dans le Jura, lors de vos déjeuners en famille ou entre amis.

 

Votre restaurant le Casta vous accueille du jeudi au mardi, midi et soir. Fermé le mercredi.

 

Réservation conseillée au 03 84 37 02 76.







 

 

Origine du nom du Restaurant

 

C'était une vache qui portait, il y a peu, le nom de deux origines. Elle vient d'une des plus belles contrées des Hautes Pyrénées, la vallée d'Aure riche en eaux minérales, et de Saint-Girons, petite ville du massif du Couserans, que baigne le Salat. Ainsi la nommait-on l'Aure et Saint Girons.

 
Les éleveurs l'appellent désormais Casta, de l'espagnol castana, dont on a fait aussi castagnettes, à cause de la couleur de sa robe. Et c'et vrai que son élégance et son pas rappellent les grâces espagnoles. On la dit venue d'Espagne, du val d'Aran précisément, comme la Garonne qui y prend sa source. Races ibériques et celtiques se seraient rencontrées en ces hautes contrées.

 

Ce bel animal de taille moyenne, porte une robe châtaigne, sans tache, plus ou moins foncée, parfois nuancée de gris. Le taureau est superbe, teinté de café-brûlé aux parties antérieures. Les longues cornes, blanches et jaunâtres, brunes aux extrémités, tournent en lyre basse. Les muqueuses et le tour des yeux sont roses. Issue de deux berceaux, la race en a gardé les deux typicités. La vallée d'Aure donnait surtout des bœufs, si forts débardeurs, qu'ils gagnaient jusqu'au Morvan, et des bêtes bouchères. La vallée du Salat offrait plutôt du lait servant à la fabrication du fromage de Bethmale, bourgade voisine de Saint-Girons. Les premières bêtes en restent plus lourdes, les autres plus petites et lus légères.

 

Dès 1860, les éleveurs travaillent à spécifier la race, mais attendent 1901 pour créer le herdbook. En 1930, ils en possèdent 30 000 têtes. Puis la disparition des Bêtes de trait, l'arrivée massive de Brunes des Alpes manquèrent la faire disparaître. En 1958, il en restait 9 000. Et 96 en 1983, après les mesures de conservation de la race.

 
Cette vieille montagnarde garde les vertus de son passé rustique. Résistante et frugale, marcheuse infatigable, elle vêle facilement et vit longtemps. Ne servant plus au travail, ses qualités maternelles en font aujourd'hui une race surtout allaitante. Son avenir dépend de débouchés économiques qu'il reste à trouver. Elle figure à l'inventaire de races menacées de la communauté européenne.

 

En attendant des jours plus fastes, la vache fière, aux grandes cornes, et gracieuse, fait sur l'estive pyrénéenne tinter sa clarine, châtaigne sur les montagnes bleues. Elle ne saurait longtemps se contenter de châteaux en Espagne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Restaurant Le Casta

80 Grande Rue
39800 Poligny
Tél. : 03 84 37 02 76

 
Email : cliquez ici

© 2018 Le Casta
Réalisation : Grafeo